24.6.06

C'est la fête euh, la fête euh

Nous avons passé une semaine de folie, une semaine de chaleur bien d'été. En ce moment, le jour est le plus long, soleil quasi omniprésent, ce qui n'incite pas tellement à aller se coucher tôt. Mercredi et vendredi, nous avons veillé jusqu'à 3h-4h.
Mercredi 21, ce n'était pas la fête de la musique à Turku mais seulement la fête d'Henri Xhaard suite à sa soutenance de thèse. Compatriote français vivant depuis 6/7 ans en Finlande, Henri vient de terminer une thèse en Adrenoceptors Evolution, Structure Modeling and Ligand Recognition à Biocity. Il nous a invité pour une journée non stop avec
1) une soutenance/questions de 3h (Ranhhhh pichhhhh ! Ranhhhh pichhhh !!) à midi (Fait faim !!!!!!)
2) un pot éclair avec café finlandais et gateau à la crème et fraises (Ca a rattrapé notre midi loupé oui oui)
3) puis une longue, très longue soirée : formelle (au resto) et informelle (au bar disco "Börs").
Henri est l'un de ceux avec qui on avait l'habitude de déjeuner le midi au Restaurant Universitaire jusqu'au jour où (en fait depuis début mai) on nous a demandé nos cartes étudiantes à la caisse. Ca fait mal !!! Comme nous n'en avons pas (ben oui on n'est plus étudiant), on a été contraint d'opter pour la solution "pic-nic" dans le parc de Kupitta (c'est le stade de Turku avec autour terrains de jeux, parcs et centre sportif couvert, situé tout juste en face de Datacity).
Pour en revenir à Henri, ses collègues ont été très très sympas et bien impliqués dans l'organisation de la soirée, à la hauteur de la générosité et de la gentillesse du tout nouveau Docteur Henkka (version finlandaise du prénom Henri).
Il y a eu donc tout d'abord :
- dîner au Yatch Club de Ruissalo (film de l'intérieur, sinon la photo avec Elli et Véronique est prise devant le resto, batisse au toît cuivré), où l'on devait tous être sur notre 31. Le retour sur Turku en bus était festif (voir vidéo et celle de Manu sera bientôt dispo).
Il est de tradition de se mettre en tenue de soirée pour ce type d'évènement. Et pour les personnes, comme 1) le thésard, 2) le directeur de thèse et 3) l'opposant (celui qui doit poser des questions au thésard après une soutenance de 20 minutes), il est même obligatoire de porter une queue de pie pour les hommes et d'en porter une autre encore pour la soirée/dîner. Tout cela est très impressionant, surtout pour l'opposant d'Henri qui n'était autre qu'un français, chercheur dans un labo de Strasbourg. Il avait donc été briefé sur tout le protocole évidemment.Pendant le repas, on a eu droit aux chansons à boire, comme la tradition suédoise le veut (Henri est à l'université suédophone de Turku). Ce qui a ponctué notre repas une bonne quinzaine de fois par des "Skull" /"Kippis" ou encore "Santé", accompagnés d'une gorgée d'alcool. Heureusement, on ne nous a pas donné de vodka, ni de snaps, car même sans, on a mis le feu. D'ailleurs, à la vue de nous tous chantant debout sur les chaises et même les tables, le serveur, aussi gérant du restaurant a pris très peur.
Parmi les chansons, nous avons eu "Livet är härligt", "Minnet", "Halvan", "Tersen", "Rafflan", "Tänk Om", "Hell and Gore", "Helan", "Spritbolaget" puis une chanson (notamment chantée par Céline Dion) : "When I need you" dont les paroles ont été modifiées en :

"When I need beer
I just close my eyes and I think beer
And all that I want is drink beer
keeping me warm night and day


When I have beer

I reach out my hand and I grab beer

I never knew there was much beer

only my armlength away


Miles and miles of empty bottles behind me,

lots of Olvi bottles ahead
And you know I will be drinking forever

It's cold out, but hold out, and do like I do"

Puis on a aussi dansé sur "La Bamba" de Ritchie Valens et une petite chorale s'est mise en place pour chanter : "Staying alive" des Bee Gees, encore une fois adapté pour Henri :

"Well, you can tell by the way he does his walk,
He's a PhD, no time to talk.

Music loud and coffee warm.

He's been kickboxing since he was born.

Now it's all right, it's O.K.

Henkka does it his own way.

We can try to understand.

The English words of a Frenchman.
If he's on a lecture
Or if he's at work,

He's stayin' awake, stayin' awake.

BioCity breakin'

And everybody shakin'
He's stayin' awake, stayin' awake.

Ah, ha, ha, ha,
Stayin' awake,
Stayin' awake
Ah, ha, ha, ha,
Stayin' awaaaaaaaaaaake.....


Well I dock it here, I dock it there.
If it doesn't fit, I don't care.
I bring to work my own booze.
I'm a modelling man, I just can't loose."

La communauté française (toujours les mêmes : Seb, Manu, Christophe, Lionel + les filles et collègues d'Henri) à son tour a voulu chanté "Les chevaliers de la Table Ronde" et à sa façon :

"Chevaliers de la Science,
allons voir notre cher Henri (bis)

Allons voir, oui, oui, oui,

Allons voir, non, non, non

Allons voir, notre cher Henri


Après tant d'années de labeur, ça fait quoi de devenir Docteur ? (bis)

Ca fait quoi, oui, oui, oui

Ca fait quoi, non, non, non
Ca fait quoi, de devenir Docteur

Et maintenant, que vas-tu faire, dis-le nous, on veut tout savoir (bis)
Dis le nous, oui, oui, oui
Dis le nous, non, non, non
Dis le nous, on veut tout savoir

Pour cette journée formidable, trinquons donc au succès d'Henri
Trinquons donc, oui, oui, oui
Trinquons donc, non, non, non
Trinquons donc au succès d'Henri"

Enfin, déjà à la mi-soirée, avant de retourner sur Turku en BUS, affrété pour nous tout spécialement, certains avaient une belle allure de .... ;-) , voir ici. A Turku, on s'est tous dirigé au "Börs" pour continuer la soirée. Il y avait deux salles avec parquet de danse et ambiances différentes ce qui permettait de passer de l'une à l'autre dès que DJ retombait l'ambiance. On a bien profité de la grande terrasse où on a fumé cigares et renversé quelques bières ;-)))
On a loupé la grande tournée de vodka au Salmiakki payée par Henri et nous sommes rentrés en taxi alors que la plupart sont rentrés en vélo.
et voilà

4 Comments:

At 26 juin, 2006 08:49, Anonymous Pupuce said...

Je ne crois pas mes yeux ! Vous fréquentez des personnes que je connaîs aussi. Trop bizarre...Mais bon, la communauté française de Turku est petite et ne doit pas souvent accueillir de nouvelles personnes. En tout cas, j'aime bien lire votre blog et je me rends compte que cette ville et mon ancienne vie là-bas me manquent quand même. Quelle nostalgie !

 
At 22 juillet, 2006 19:39, Anonymous Anonyme said...

Salut!!! - Dr X.

 
At 03 septembre, 2006 11:15, Anonymous Anonyme said...

Rennes!!!Quelle belle ville!!!
C'est la ville de mon enfance!!!
Puis Nice,j'y ai boulonne!!!
Puis Grenoble,c'est la ville de ma retraite!!!
Qui suis-je?

 
At 12 décembre, 2006 09:35, Anonymous Sogoln said...

Encore bravo à Henri, de la part de Sogoln et des Fomoires !!!

 

Enregistrer un commentaire

<< Home