6.12.05

Qu'on se le dise...




C'est aujourd'hui la fête nationale en Finlande. Plus exactement la célébration de la déclaration d'indépendance. Quelques détails historiques sont donc de rigueur:

Tout se passe en 1917. Suite à la révolution bolchévique voisine, le tsar Nicolas II abdique. Immédiatement, des espoirs de d'indépendance renaissent dans le Grand Duché de Finlande. Le 18 novembre, le parlement finlandais se déclare "en possession du pouvoir suprême d'état" (désolé pour la traduction approximative, je suis informathématicien, pas historien) en Finlande, se basant notamment sur l'"Instrument du Gouvernement" de 1772 (texte suédois qui reconnaissait la perte de la Finlande du giron suédois). Evidemment ce view texte n'était plus adapté aux aspirations du moment. Le Sénat de Finlande (gouvernement temporaire nommé par le Parlement en Novembre 1917) revient au parlement le 4 décembre avec, sous le bras, une constitution toute fraiche. Le texte contient notamment les paragraphes suivants:

The people of Finland have by this step taken their fate in their own hands; a step both justified and demanded by present conditions. The people of Finland feel deeply that they cannot fulfil their national and international duty without complete sovereignty. The century-old desire for freedom awaits fulfilment now; Finland's people step forward as a free nation among the other nations in the world.

(...) The people of Finland dare to confidently await how other nations in the world recognize that with their full independence and freedom, the people of Finland can do their best in fulfilment of those purposes that will win them a place amongst civilized peoples.

(...) The Government will approach foreign powers to seek the recognition of our political independence. All the complications, famine and unemployment ensuing from the present external isolation make it urgent for the Government to tie direct contacts with foreign powers without delay. Urgent, concrete assistance in the form of necessities for living and industry is our only rescue from imminent famine and industrial standstill.


Malgré la pression russe (notamment pendant la seconde guerre mondiale), la Finlande a conservé cette indépendance bravement gagné....

4 Comments:

At 06 décembre, 2005 22:32, Blogger Franck said...

Je veux pas faire mon savant, mais juste pour compléter : lors de la seconde guerre mondiale, l'URSS de Staline a (re)attaqué la Finlande et lui a piqué la Carélie (Karjala) et un bout de la Laponie, toujours revendiquées par la Finlande aujourd'hui.
cf. Wikipedia

 
At 06 décembre, 2005 22:44, Blogger Le vilain barbu des montagnes said...

Tout à fait. Cela dit, la Finlande a réussi a conserver son indépendance à la fin de la guerre. Et c'est une des grandes fiertés du pays... Par contre, le pays faisait partie de l'Axe. Notons que cette alliance s'est plus faite par intérêt commun (de repousser l'URSS) qu'autre chose (il me semble). Ce qui fait qu'en 1945, les finlandais ont vituellement "perdu" la guerre (même si ils ont repoussé l'envahisseur). D'où la perte de la Carélie orientale et d'un bout de Laponie. Perte minime: ils ont reussi à ne pas entrer sous la dominance de Moscou. Par contre, ils ont dû payer de lourds tribus de guerre à l'URSS (notamment construction de chemin de fer etc...) ce qui a couté au pays quelques années de retard dans l'évolution économique du début des années 50.

 
At 07 décembre, 2005 00:56, Anonymous Mariek said...

Message qui n'a rien à voir : avis à tous les lecteurs grenoblois amateurs de montagne et du sauna de Sevéio (et vice versa) : le festival du film de montagne se déroule cette semaine dans notre bourgade. Ca se passe à Alpes Congrès tous les soirs et c'est gratuit, et surtout c'est super bien !!! le programme est sur le site de la maison de la montagne de Grenoble.

 
At 07 décembre, 2005 13:25, Blogger pimousse au chèvre said...

Merci Mariek, mais nous on ne pourra pas y aller... C'est cool en fait d'être tenu au courant de trucs qu'on avait l'habitude de faire... MERCI
PS: j'attends ta photo d'espace vertical
Bises

 

Enregistrer un commentaire

<< Home