12.11.05

Sociologie bis (ou ter ? )

Bon dieu. Je viens de réaliser que ça fait un moment que je laisse Sev sévir comme une dingue sur ce blog, sans apporter ma touche personnelle (toute délicate, bien sur). Franck m'avait demandé il y a quelques temps de vous parler de mon expérience au boulot ici. Ca va venir, je réfléchis un peu à tout ça ...

En attendant, il y avait encore quelques aspects sociologiques intéressants que je voulais vous faire partager. La question basique étant "pourquoi j'ai pas fait des études de sociologies". A quoi je répondrai "parce que si j'avais fait des études de sociologies, je posterai sur un blog d'informaticien boutonneux à l'heure actuelle". Sisi.

Sociologie donc. Après maintenant presque 3 mois passés dans ce charmant pays qu'est la finlande, j'ai fini par m'habituer à cette société. Consommateur à fond, les finlandais me font un peu l'effet d'être plus "mouton" que les français. Ca ne vient à l'idée de personne de râler parce que 6000 postes d'enseignants-chercheurs vont être supprimés. Rapportez à la population globale, c'est comme si le ministère français de la recherche annoncait plus de 60 000 postes supprimés. La moitié de l'université française serait dans la rue pendant 4 mois, vous imaginez le tableau.

Ils sont parallèlement bien moins raleurs, ce qui rend beaucoup plus agréable la vie de tous les jours. Pas de klaxon, pas de bras levé en voiture (si le mien bien sur, en bon français que je suis). Il règne ici un sens aigu du respect de la loi (parfois poussé à l'extrême).

Mais je vous ai déjà parlé de ça. Autre aspect social dont je vous ai parlé: l'alcoolisme. Récement j'ai lu des chiffres impressionants dans le "Helsigin Sanomat" (plus grand quotidien de la capitale, dont une traduction en anglais est accessible là: http://www.helsinginsanomat.fi/english/ : il y a à l'heure actuelle 10% d'alcooliques en Finlande. 10% de la population (soit 500 000 personnes tout de même) sont considérés par l'Etat comme alcoolique. Evidemment, c'est sans compter les alcooliques non-répertoriés. Ca me fait quand même froid dans le dos.

Une petite contradiction liée à l'alcool également: en comparaison, le vin est plus taxé par degré d'alcool que les alcools forts. Evidemment, c'est lié aux taxes sur l'import, vu que personne ne produit de vin en Finlande (dieu soit loué ! ). Quelque part, on encourage donc les gens à acheter de l'alcool fort plutot que du vin :-)

Changeons de sujet. Parlons un peu "fêtes". Demain c'est la fête des Pères ici. Fête autant respectée qu'en France apparement. Samedi dernier c'était la toussaint. "Quoi" vous allez me dire. Ben oui, je sais, en france la toussaint se fête traditionnellement le 1er Novembre (ben c'est normal c'est la date de la toussaint). Ici, non: plusieurs fêtes religieuses sont reportées au samedi suivant, pour ne pas "bouffer" de jour de travail. Du coup tout était fermé samedi dernier. Et assez bizarrement, comme on rentre dans la période des fêtes (sujet d'un prochain post j'en suis sur) les magasins commencent à ouvrir le dimanche et etaient donc ouverts dimanche dernier....

Comme quoi une certaine forme de capitalisme poussée à son extrême peut donner des choses ridicules ...


Allez, une dernière pour la route: les films au ciné sont sous-titrés en même temps en Finnois et en Suédois (une ligne pour chaque). Même si seulement 6% de la population se déclare suédophone, le suédois garde une place incroyable dans la société (pas qu'au ciné: par exemple les lois sont écrites dans les deux langues, etc...). Preuve que les Suédophones ont eu la main sur le pays pendant un certain temps...

6 Comments:

At 13 novembre, 2005 01:56, Anonymous Mariek said...

Et un bonheur n'arrive jamais seul: après la Toussaint et le 11 novembre, jeudi prochain, c'est le Beaujolais nouveau ! une bonne excuse pour être "bourré comme un Finlandais" ! on boira un coup à votre santé !

 
At 13 novembre, 2005 21:32, Blogger Gros Pikachu said...

10% d'alcooliques ? ? ?

Comment on fait pour demander l'asile politique ?

 
At 15 novembre, 2005 10:19, Anonymous Gog said...

C'est marrant pour le cote mouton, consommateur et alcoolique, ca me fait penser aux US.

D'ailleurs, certains ricains disaient que j'avais des problemes d'alcool parce que je me prends un apero tous les soirs... C'est pareil pour la classification alcoolique en finlande?

 
At 15 novembre, 2005 10:20, Anonymous Ton (nain de) fils said...

Papa!!!!

 
At 15 novembre, 2005 10:29, Blogger Le vilain barbu des montagnes said...

Gog,
Je ne sais pas si c'est si explicite que ca ici. Par contre, il faut se rendre compte que l'alcool est tres taxe ici (il faut bien endiguer la pandemie alcoolisme). L'alcool dans les restos/bars/boites est donc tres cher. Du coup, les gens boivent chez eux avant de sortir, pour n'avoir qu'a se payer 1 ou 2 verres dehors.

 
At 16 novembre, 2005 20:07, Anonymous Franck said...

Ton paragraphe sur le double affichage Suédois/Finnois, Lionel, me fait penser à l'Irlande : même à Dublin, où personne ne parle gaélique, quasiment tout est affiché à la fois en anglais et en gaélique, c'est marrant :-)

Bon à Barcelone tout est aussi double-affiché en castillan et en catalan, mais là ça se comprend : 50% des gens ont le catalan pour langue maternelle. Pis bientôt ils seront indépendants alors ...

 

Enregistrer un commentaire

<< Home