7.9.05

Le coté obscur de la force...

Mes chers tous.
Vous me connaissez (ou pas encore, mais vous apprendrez vite): je ne suis pas très très fan des téléphones portables. Voire, je me faisais un honneur de ne pas en avoir, et d'essayer de ne jamais en avoir (oh, jamais, au grand jamais).... Arrivant, la g____ enfarinée en Finlande (pays de Nokia quand meme) je me suis dis: ahah qu'à cela ne tiennes, le portable, il passera pas par moi.

Malheureusement, le téléphone portable me rattrape aujourd'hui à grand pas. Ou plutot mes odeurs de linge sale me rattrape à grand pas... Ca imaginez-vous que pour laver son linge dans une laverie automatique, en Finlande (enfin à Turku en tout cas) il faut ..... un téléphone _portable_ ! Ta da dada, da, dada, da, dada (musique de starwars, pour ceux qui n'avaient pas reconnu). Pas de monnaie, pas de carte magnétique (enfin plus, le seul endroit qui acceptait des cartes magnétiques va changer de système mardi prochain...), il faut un pitit téléphone portable, sur lequel on tape un pitit numéro, et que le prix du pitit lavage de vos pitites culottes il apparaît sur votre pitite note de téléphone !! !!

Argggg, je suis fais, bien attrapé. Vous comprendrez ma déception, mon abattement face à ce cruel dilemme: acheter un téléphone portable ou puer à jamais. ..... ?

Telle est la question !

3 Comments:

At 07 septembre, 2005 19:14, Anonymous Franck said...

Ah mon pauvre ! Je pense qu'il faut mieux que tu n'achètes pas de portable et que tu continues à puer, c'est moins nocif pour ta santé. De toute façon, t'es sûr que même avec un portable tu serais capable de faire fonctionner les machines à laver finnoises ? ;-)

Au fait, les photos de ton trip Grenoble-Turku sont bien chouettes. J'ai bien reconnu Strasbourg, et j'aime particulièrement les photos des deux petits danois mangeant leur dessert :-)

 
At 07 septembre, 2005 20:22, Blogger Le vilain barbu des montagnes said...

Oui, les deux petits sont assez craquants. Celui de droite (celui qui sur toutes les autres photos) est le fils de Nina et Jorgen. Il nous a demandé pendant 2 jours, apres qu'on soit parti : "Ils sont où Séverine et Lionel"....

 
At 08 septembre, 2005 12:41, Anonymous Anonyme said...

Coucou Lionel !

Tu sais, à l'étranger, "ça compte pas". Par exemple, lors de mon séjour à Munich, un copain m'a ammené dans un MacTruc. Depuis, je nie farrouchement avoir mis les pieds dans un endroit pareil :-)
Bises. Laure G.

 

Enregistrer un commentaire

<< Home